Les JS dans la gazette

Lors des 90 ans de l’École Supérieure de Journalisme de Lille, les élèves de la filières « Journaliste & Scientifique » (les JS) ont écrit un petit texte présentant leur filière.

Le texte final, imprimé dans la gazette distribuée lors du gala de l’École, est légèrement différent du texte retranscrit ci-dessous, qui était notre premier essai. Je le trouve de qualité donc j’ai décidé de le partager.

Un an pour tout changer

« Pas besoin de passer à la télé pour changer de vie, on peut aussi faire l’ESJ. » Marion Vagner aurait pu rester ingénieure. Elle travaille à présent pour Science et Avenir et France Télévisions. Ce soir, avec ses neuf camarades, elle reçoit son diplôme de journaliste scientifique. Sous vos applaudissements.

Enfant des années 90, la filière « Journaliste & Scientifique » (JS) souffle aujourd’hui ses 21 bougies. Sa benjamine, la formation « Presse Hebdomadaire Régionale » (PHR),  la suit de près. Les deux sœurs font figure d’électrons libres dans les vieux murs de l’école.
Les bancs de l’université Lille 1 voient également les promotions se succéder. Au cœur de cette cité scientifique, les JS apprennent à mêler les mots et les équations. Leur plus value : décrypter le langage savant et déconstruire les idées reçues. Au sein d’une presse accordant une large place aux sujets de politique et de société, le journaliste scientifique tente de faire entendre la voix des sciences et des techniques.

Apprenti-sorcier, reporter, le JS sait tout faire. Il fait ses classes dans la presse hebdomadaire, la presse spécialisée et la presse professionnelle. Il s’exporte également : cette année, deux élèves sont parties au Canada et en Malaisie pour leur stage de fin d’études. La première filière JS ne comptait qu’une seule fille. Depuis quelques années, la tendance s’est inversée : l’unique garçon de la classe est aujourd’hui bien entouré.

Une fois le diplôme en poche, il rejoint la grande famille des journalistes avec ce petit quelque chose en plus. Prenez un scientifique, faites mijoter pendant un an : vous aurez un journaliste. Cette recette unique en Europe, est une des spécialités de l’ESJ.

À voir la réussite de ces scientifiques reconvertis en professionnels de l’information, on aurait presque envie de le dire : changer de vie, finalement, c’est pas sorcier !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s